Home / Actualité / Les abonnés de sites de rencontre homosexuels victimes d’arnaque

Les abonnés de sites de rencontre homosexuels victimes d’arnaque

Une arnaqueuse s’est grassement rempli les poches sur des sites de rencontres gays à Saint-Étienne. Emmanuelle, 48 ans trouvait ses victimes en ligne. Elle fût déjà condamnée à 17 reprises. C’est donc une habituée du tribunal et de la mise en violon. L’escroc a toujours été enfermée pour les mêmes raisons : vol, contrefaçon, arnaque, escroquerie ainsi que des abus de confiance. Son dernier acte fut en novembre dernier à Saint-Étienne. Elle a eu un an pour des chèques, selon ses dires.

arnaque site de rencontre

Une arnaqueuse motivée

17 : c’est le nombre de fois où cette femme a été condamnée pour vol et arnaques diverses. Après s’être fait épingler au cours de l’été 2017, elle est présentée devant les juges. Le président du tribunal voulait savoir la problématique liée avec l’argent d’Emmanuelle. Celle-ci s’explique. Tout d’abord, elle prétend avoir été rejetée par sa mère en raison de son homosexualité. Il semblerait qu’on l’ait jetée à la rue.

Quand on est dos au mur, on essaie désespérément de s’en sortir par tous les moyens. Qu’importe s’ils sont bons ou non, du moment qu’on survive. La plupart des gens choisissent alors la facilité. Même si cela implique d’enfreindre la loi. Sa vie est rythmée par des versements de l’allocation adulte handicapé ainsi que par des délits. Elle affirme qu’elle voulait juste faire des cadeaux pour avoir des amis

Entre le sentiment de rejet qu’elle a éprouvé et ses problèmes d’argent, elle croit qu’il n’y a rien d’autre à faire. L’ironie dans l’histoire c’est qu’Emmanuelle escroquait surtout des homosexuels sur des sites de rencontres gay. Elle volait, escroquait, usurpait son identité et fournissait des contrefaçons.

Soyez rassuré cependant, en choisissant l’une des plateformes de notre comparatif des meilleurs sites de rencontre gay, vous ne serez pas exposé à ces menaces.

Visiter le site Forcegay >

1700 euros de dommages

À deux reprises, Emmanuelle doit répondre maintenant des faits commis durant l’été 2017. En effet, elle trouvait ses victimes ou bien ses complices malgré elles sur des plateformes de rencontres homosexuelles. En fait, elle a envoyé une contrefaçon de chèque à hauteur de 1700 euros. Ce n’est pas tout, celle-ci est accompagnée d’une usurpation d’identité. D’où la décision du tribunal, de la condamner à 5 mois ferme.

Quand on est inscrit à un site de rencontres, quel qu’il soit, il faut toujours être vigilant. Qu’importe la situation, il faut redoubler de prudence. On ne doit jamais juger une personne par sa photo ni sa description.

Comme on le sait tous, l’habit ne fait pas le moine. Il est parfois difficile de flairer l’arnaque, tant techniques des arnaqueurs sont très bien élaborées. Mais le premier conseil que nous pouvons vous donner, c’est de ne pas privilégier les sites de rencontre totalement gratuits.

La bonne nouvelle, c’est que de plus de plus de sites de rencontre mettent en place des équipes pour veiller à ce que ce genre de désagréments n’aient pas lieu. Cela se produit notamment chez les sites de rencontre payants, qui ont les moyens d’investir dans des équipes de modération. Chaque profil est vérifié manuellement, chaque conversation est vérifiée dès lors qu’une suspicion d’arnaque est signalée par les abonnés. Par exemple, c’est le cas de Meetic, EasyFlirt Gay, Rich Meet Beautiful, Disons Demain et bien d’autres encore.

A voir également

Avis Affiny

Avantages et inconvénients d’Affiny en 2019

Comme des milliers de célibataires en France, vous avez décidé de faire des rencontres en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *