Home / Actualité / Le “trash dating”, un phénomène qui prend de l’ampleur

Le “trash dating”, un phénomène qui prend de l’ampleur

Le “trash dating” est désormais à la mode. Concrètement, de quoi s’agit-il ? Une étude réalisée par l’IFOP sur le “trash dating” annonce que 45% des hommes ne veulent pas d’une relation sérieuse, contre 70% pour les femmes. Ce sondage a été fait pour le site UfrancyMe. L’IFOP a pu avoir ces chiffres grâce à un échantillon de 1031 personnes s’étant inscrites sur les sites de rencontres. Cela en dit donc beaucoup sur les relations amoureuses des Français actuellement.

Comme vous pouvez le voir dans notre avis Jacquie et Michel plan cul, les sites destinés à des relations non sérieuses sont pléthore.

trash dating

Le “trash dating” est omniprésent

Littéralement, le “trash dating” signifie “rendez-vous poubelle”. Donc, ça veut tout simplement dire qu’il n’y a rien de sérieux, juste une relation d’un soir, sans engagement.

C’est un phénomène qui s’est considérablement répandu grâce à des sites ou des applications de rencontres comme Tinder. D’après, l’étude, le “trash dating” serait vraiment favorisé par “l’anonymat”. Ce qui promeut énormément les relations d’un soir. En effet, les choses ont beaucoup changé depuis les premières plateformes. Peu de gens recherchent véritablement quelque chose de concret. Il n’y a presque plus rien de sérieux sur internet.

Vers la fin des années 90 et au début de l’année 2000, la majeure partie des sites de rencontres étaient payants. Désormais, presque toutes les applications de rencontres sont gratuites, ce qui facilite leur accès.  Du coup, ce qui se passe c’est que les abonnés les moins sérieux font de l’ombre à ceux qui ont de réelles convictions. Par conséquent , on obtient plus de membres qui ne veulent que des coups d’un soir. 

D’ailleurs, il existe des sites de rencontre qui sont dédiés au trash dating, comme EasyFlirt Sexy, Jacquie et Michel Plan Cul ou encore l’excellent Erotilink.

Visiter le site Erotilink >

Quelles sont les conséquences du “trash dating” ?

Le principe du “trash dating” est donc vraiment très simple. C’est aussi facile que de commander un taxi ou bien de commander une pizza. Ce n’est pas quelque chose d’innovant, cela a déjà existé depuis longtemps mais il s’est juste démocratisé.

Ces applications de rencontres définissent ainsi le “trash dating” comme une rencontre amoureuse façon uber. Il suffit juste que 2 personnes sur la plateforme s’entendent bien et voilà, un coup vite fait. Pas besoin de se casser la tête ni quoi que soit, il s’agit juste de sexe. Les personnes souhaitant une relation sérieuse représentent une minorité sur ces sites ou ces applications de rencontres.

Comme c’est simple, rapide et facile, le “trash dating” engendre de nouveaux types de comportements, par exemple le “ghosting”. C’est-à-dire, ne plus donner de signe de vie. On fait son 5 à 7 et on ne donne plus de nouvelle le lendemain ou pendant quelques jours.

Selon l’étude, les femmes ont plus tendance à poser des lapins tandis que les hommes pêchent. Il se prêtent plus facilement au “fishing”. En d’autres termes, une technique consistant à envoyer un même message à de nombreuses personnes simultanément. C’est dans le but d’augmenter les chances de rencontre.

Alors, tout le monde devient jetable, comme un mouchoir ou comme une cigarette. On cherche, on le rencontre, on l’utilise et on le jette, puis on recommence. Pour conclure, on traite les gens comme des ordures.

A voir également

Application EliteRencontre

Application mobile EliteRencontre : que vaut-elle vraiment ?

Êtes-vous en quête de femmes ou d’hommes célibataires de 30 ans et plus ? EliteRencontre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *