Home / Actualité / Les plateformes de rencontre sont de plus en plus souvent la scène de harcèlement sexuel

Les plateformes de rencontre sont de plus en plus souvent la scène de harcèlement sexuel

Sur les sites et applications de rencontres, on peut croiser tant de profils différents. On peut alors y trouver le grand amour, comme on peut en voir de toutes les couleurs. Il y a des insultes sexistes, des photos à caractère sexuel, des avances trop insistantes, etc. En effet, le phénomène de harcèlement se fait de plus en plus ressentir sur les plateformes de rencontres. On remarque de plus en plus de victimes qui se plaignent et ne savent plus où se tourner.

L’IFOP a même publié une étude à ce sujet et l’a nommé “Adopte un porc, enquête sur le harcèlement et les formes d’irrespect sur les sites de rencontres”.

Des jeunes femmes victimes de ce phénomène de masse

69% des femmes, soit un peu plus de 2 femmes sur 3 sont victimes d’une forme de harcèlement au moins. Qu’importe la plateforme de rencontres où elles se rendent, des hommes les harcèlent tout le temps. Si elles veulent éviter cela, elles peuvent aller sur des sites dédiés, comme Jacquie et Michel Lesbiennes (voir notre avis Jacquie et Michel Lesbiennes) mais bon, cela ne concerne pas toutes les femmes. 

L’étude de l’IFOP montre que de nombreuses utilisatrices sont victimes de toutes sortes de harcèlement sexuel. D’abord, celles qui subissent les avances répétées représentent 51%. Les victimes de propos obscènes à connotation sexuelle sont de 49%. Et pour ce qui est de celles recevant des photos d’organes génitaux sont de 42%. Enfin, celles victimes d’insultes sexistes sont de 31%.

Alors, en moyenne, ce sont les jeunes femmes qui sont les plus susceptibles d’en être victimes de harcèlement sexuel. Les deux tiers des moins de 25 ans ont déjà reçu des photos d’organes sexuels, communément appelées “dick pics”. Cela représente 63% des femmes sur ces plateformes. Celles qui font objet de remarques trop crues ou trop directes sont de 66%. Après, les femmes d’origine très modeste n’y réchappent pas non plus, elles représentent 68%.

harcèlement sexuel

Un manque de respect et des traumatismes réels

Quelque part, ces sites et applications de rencontres se montrent aussi comme de nouveaux moyens de prostitution. Les femmes et les hommes y sont confrontés. Aussi, certains hommes ont proposé à près d’une femme sur 4 des rapports sexuels en échange d’une forme de rétribution. Elles représentent actuellement 24% et les hommes sont de 26%.

De plus, il est plutôt rare que l’on trouve une relation vraiment sérieuse sur les plateformes de rencontres. Ce sont les relations d’un soir qui dominent. 57% des femmes ne souhaitent pas avoir de relation sérieuse, contre 39% chez les hommes.

Actuellement, le manque de respect n’est plus un domaine uniquement réservé aux hommes. En fait, ils sont plus nombreux que les femmes à s’être déjà fait poser un lapin durant un rendez-vous, 42% contre 23%. Les hommes sont aussi plus nombreux à subir des formes de harcèlement sexuel. L’étude en recense 56% à avoir été victimes de “ghosting”, contre 53% chez les femmes.

Comme on l’a vu dans notre avis Erotilink, le sérieux des membres n’est pas toujours au rendez-vous et il faut donc parfois se méfier…

Selon les personnes interrogées, le fait que les plateformes soient virtuelles ne veut pas dire que les agressions subies le sont également. Le caractère des sites de rencontres n’atténue en rien l’intensité des agressions.

64% des femmes prennent ces formes de harcèlement comme toutes aussi violentes que les agressions subies dans la vraie vie. C’est tellement sérieux que près de deux tiers des victimes en sont arrivées au point où elles bloquent un autre membre indélicat de la plateforme.

Tous les sites ne se valent pas

Fort heureusement, le harcèlement sexuel n’est pas présent sur tous les sites de rencontre. En effet, de plus en plus de sites mettent un point d’honneur à imposer à leurs membres des règles strictes. Généralement, ce sont les sites payants qui veillent le mieux sur l’expérience utilisateur.

Sur des sites comme Meetic, Seeking Arrangement, Jacquie et Michel Contact et bien d’autres encore, des équipes de modérateurs veillent au grain. Dès le moindre écart de comportement, les membres sont bannis du site, peu importe la durée de leur abonnement.

Visiter le site Seeking Arrangement >

A voir également

Application EliteRencontre

Application mobile EliteRencontre : que vaut-elle vraiment ?

Êtes-vous en quête de femmes ou d’hommes célibataires de 30 ans et plus ? EliteRencontre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *